centenaire 17 dcembre 2011 243"L’annonce de Jésus est une urgence", tel un cri, un appel toujours d'actualité lancé par soeur Finita Martinez Canovas, soeur Missionnaire de Notre Dame d'Afrique espagnole.

Dans son témoignage, elle laisse à voir son parcours fait de rencontres et son cheminement intérieur où la différence des cultures, des religions la conduisent à rester en éveil. "Mon action de grâce devient plus concrète et explicite à travers la réalité de la Rencontre. Oui, c’est cela que j’ai vécu : des rencontres vivifiantes, dynamisantes, pleines de lumière qui me lançaient vers des chemins nouveaux.

La Rencontre avec Jésus :

Ce fut à l’âge de 18 ans, elle a bouleversé ma vie la remplissant de sens, de consolation et l’orientant vers des nouveaux horizons : d’abord ma vocation chrétienne, ensuite l’appel à la vie religieuse-missionnaire. Quelle belle expérience !

La rencontre avec d’autres peuples, cultures, religions à travers les gens qui m’entouraient :

14045971 1077970475623017 8681514583941994343 n• Ce fut d’abord le grand Congo-Zaïre.

Quel peuple courageux, ouvert, franc ! Avec ce peuple et sa diversité culturelle et religieuse j’ai appris qu’au fond de chaque être humain il y a la soif de dignité, de reconnaissance et de respect et que moi-même j’étais comme eux car je portais en moi ces mêmes désirs. Désormais, la rencontre avec d’autres différents est devenue pour moi plus naturelle. Cette découverte m’a beaucoup aidée dans ma vie missionnaire.

• Ensuite ce fut la formation en France :

La France c’est un peuple différent du mien, même si nous sommes côte à côte c’est un autre peuple. En le rencontrant, j’ai appris qu’Il ne suffit pas d’avoir des idées, des intuitions ou bien affirmer des convictions, il faut les prouver, argumenter, même critiquer ce que tu apportes. J’ai aimé ce peuple lucide qui m’a aidée à prendre en compte des façons de sentir différentes ; qui m’a ouverte à d’autres réalités !

Mexique• Le Mexique :

Après ces années en France j’ai été envoyée au Mexique pour fonder une communauté avec le but de faire connaître la vocation missionnaire ad-extra pour l’Afrique. Le Mexique, quelle expérience gratifiante ! Ce fut la rencontre avec un peuple bon, compréhensif, généreux, accueillant et proche. J’ai découvert la religiosité populaire et la foi profonde qui la nourrit. Quelle belle expérience !

Eglise du Mali• Ma nomination suivante fut le Mali :

C’était ma première rencontre avec l’Islam à travers le dialogue de vie. Je dirigeais un centre de formation féminine. Quelle belle expérience de rencontre avec des croyants d’une autre religion ! Mais aussi je découvrais la culture traditionnelle, si forte dans cette partie de l’Afrique Occidentale. J’étais devant la fierté du peuple Bambara, l’orgueil devant leur tradition : Bamanaw ko ! Cela fait du bien, de sentir des gens à l’aise dans leur peau ! Et au milieu une petite poignée des chrétiens à encourager ! Des religieuses à former : Mater Christi. Avec Alain et d’autres nous avons monté des week-ends de formation pendant des années et des années. Quelle belle expérience d’approfondissement de la foi, de la vie religieuse et de créativité ensemble!

Finita biblio Ouaga• Le Burkina Faso :

J’ai été ensuite nommée au milieu de vous, burkinabés : Postulat, bibliothèque, responsabilité au niveau de la région. J’ai beaucoup de joie à vivre avec vous. Vous êtes un peuple docile, profondément religieux, doux et uni. C’est votre force. En vous rencontrant j’ai découvert ce qui arrive quand un peuple s’ouvre à la foi. J’ai pris conscience du fruit de l’évangélisation. Oui, vous avez accueilli la foi que les missionnaires vous ont transmise, elle a porté beaucoup de fruits et elle vous fait encore vivre. J’admire la force de la culture traditionnelle et la façon dont vous luttez pour l’adapter à la réalité d’aujourd’hui. Je suis très reconnaissante pour tant de belles rencontres et partages vécus, surtout pour la fraternité tissée avec vous pendant ces 12 ans.

centenaire 17 dcembre 2011 175Finalement, je réalise de plus en plus que : Tout est grâce ! C’est beau de vivre avec Jésus et en fraternité avec les autres. L’avenir est toujours devant à construire ! Alors, Dans la force et les limites de ma réalité, j’ose me lancer dans l’inconnu : l’Espagne d’aujourd’hui, terre de mission, je vais la rencontrer après 49 ans d’absence. Le Seigneur me conduit là. Il a une mission pour moi.

Je sens que l’annonce de Jésus est une urgence,

partout et les problèmes sociaux sont connectés du Nord au Sud. Imaginez, pour connaître un centre d’accueil contre la traite humaine ici à Ouaga il a fallu qu’une sœur qui se trouve en France nous envoie l’adresse, nous, habitant ici, nous étions complétement ignorantes. C’est comme cela, c’est l’appel à collaborer et rester interconnectés, à ouvrir les yeux pour découvrir concrètement les pauvres d’aujourd’hui, les esclaves à libérer, les migrants à accueillir et éclairer, la terre à aimer.

La liturgie de ce jour nous a dit que l’époux est partie à la recherche de l’épouse, Marie est partie en hâte chez Elisabeth, Jésus a réveillé Jean le faisant sauter de joie. En tant que chrétiens et consacrés, le Pape nous invite à quitter nos nids, à découvrir les appels de notre temps, là où Jésus nous attend. Dans cette nouvelle étape de ma vie je demande au Seigneur cette grâce pour moi et aussi pour vous. Je me confie à votre prière. Que le Seigneur nous écoute et nous exauce."

Finita

Soeur Finita Martinez Canovas
Vidéo : La vocation de Finita (en espagnol)

Login Form

> > > >