Archives d'étiquette : Sœurs Missionnaires de Notre Dame d’Afrique

Je désire vous partager, chères lectrices et lecteurs, ce que j’ai vécu pendant les préparatifs et le jour de la célébration en quelques mots. Le 8 Octobre j’ai participé aux premières professions religieuse de nos quatre sœurs :  Clementine Hanyie et Neema Kavugho Kyuma de la République Démocratique du Congo, Sylvane Roumaba du Burkinafaso et Xaverine Mukasinga du Rwanda. Le même jour la sœur Agnieszka Lyskawinska est transférée dans notre Congrégation de de la Pologne et faisait ses vœux perpétuels. Quelques jours avant la célébration, nous avons eu la joie d’accueillir nos sœurs venant du Ghana, de la Mauritanie, du Mali et de Ouagadougou. Vous pouvez vous imaginer la joie de retrouvailles. La maison était bien animée. Le jour de la célébration et spécialement pendant l’homélie, j’ai été touchée par les questions posées par le célébrant principal, le père Jean Michel Laurent, Missionnaire d’Afrique : « Quelle missionnaire désire-je et voudrais je…

Lire la suite

26 novembre, anniversaire du décès du Cardinal Charles Lavigerie (1825-1892), archevêque d’Alger et de Carthage, Primat d’Afrique, fondateur de la Société des Missionnaires d’Afrique qui comprend des prêtres et des frères (« Pères Blancs »), et de la Congrégation des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique (« Sœurs Blanches »).  Le 26 novembre 1892, le cardinal Lavigerie meurt dans sa résidence épiscopale de Saint-Eugène, à Alger. Il avait 67 ans. Autour de son lit de mort étaient réunis les représentants de toutes ses œuvres d’Afrique : entre autres, Mgr Livinhac et le Père Michel de Jérusalem, le P. Delattre et l’abbé Bombard représentant Carthage et Tunis, Mère Salomé, Supérieure des Sœurs Missionnaires de Notre Dame d’Afrique, le P. Buffet, supérieur des Jésuites d’Alger, en plus de son secrétaire et de son médecin. Cette mort, immédiatement connue en France, puis dans le monde entier, prit les proportions d’un deuil national et universel. Le…

Lire la suite

Nous avons célébré le Pré-chapitre de l’Entité ECA, Afrique de l’Est et Centrale, du 25 septembre au 30 septembre 2022, au centre de Retraites des Pères Passionistes à Nairobi (Kenya). Nous étions les 3 sœurs de l’équipe de leadership Victoire, Harriet et Angela, et les 15 déléguées de 7 pays : Burundi, Rwanda, R.D. Congo, Malawi, Ouganda, Tanzanie et Kenya. Parmi nous, il y avait la sœur Mapendo du Conseil général, 2 autres SMNDA invitées pour rendre service, la sœur Pascaline qui était la secrétaire du pré-chapitre et la sœur Magda la traductrice du Français à l’Anglais et 3 autres personnes de 3 congrégations différentes qui nous ont aidées pendant notre Pré-chapitre en nous rendant différents services: Le Père Joachim Zoundi, SJ, qui était le modérateur, le Père Jean-Paul Sakoto de la congrégation de Jésus et Marie, le traducteur de l’Anglais au Français et la Sœur Céline Mbuli de la congrégation…

Lire la suite

À l’occasion du Temps de la Création 2022, le groupe de dialogue islamo-chrétien de Nouakchott a organisé une prière commune au bord de la mer, le mercredi 21 septembre. Nous étions assis côte à côte dans le sable, 5 musulmans et 6 chrétiens, à contempler l’immensité de l’océan devant nous. Nous nous sommes inspirés des suggestions envoyées pour la Saison de la Création 2022. Pendant le partage spontané sur ce qui remontait en nous en contemplant l’océan, les gens autour de nous, en écoutant les oiseaux, nous nous sommes sentis confirmés dans notre conviction que la création nous unit en tant que croyants de différentes traditions. Dieu a donné la responsabilité à l’être humain de prendre soin de tout être créé. Nous avons fait l’expérience du Royaume de Dieu déjà là, en nous sentant frères et sœurs, appelés à prendre soin de la création ensemble et à louer Dieu pour…

Lire la suite

Du 23 au 29 octobre, a eu lieu à Ouagadougou le chapitre pré-capitulaire de l’entité Nord-Ouest Afrique (NOUA). Il a réuni 17 sœurs déléguées et parmi elles, l’équipe des leaders de l’entité. Nous avons eu la joie d’accueillir, venant de Rome, deux sœurs du Conseil Général : Srs Juliana Karomba et Marie-Carmen Ocon, ainsi que Sr Marie Ange Ndayishimiye qui a assuré la traduction et Sr Clémentine Mukampabuka, secrétaire du chapitre. La préparation de cette rencontre avait eu lieu bien avant et s’est achevée avec la retraite ignacienne, accompagnée des écrits de notre vénérée Mère Marie Salomé. 26 sœurs ont profité de cette retraite, animée par notre sœur Angela Kapitingana ; nous lui en sommes reconnaissantes. Plusieurs autres rencontres et événements ont accompagné ce temps :  Les premiers vœux de 4 novices et les vœux perpétuels de sœur Agnieszka ont réuni un grand nombre de sœurs de NOUA : quelle joie de nous retrouver après tant…

Lire la suite

Consulté pour la signification du mot « jubiler », le petit Larousse nous dit : « exprimer une grande joie » ! Oui, mais quelle joie ? Celle des gamins qui jouent au ballon dans la cour ? Celle des filles qui se racontent des histoires de leur dernier cours de judo ? ou encore celle de l’heureux gagnant à la loterie nationale ?… Et bien non, la joie que nous avons vécue dans la communauté de Sceaux le jeudi 6 octobre 2022, se situe sur un autre registre. Ce jour-là, Sr Agnès Nouyrigat et 4 personnes de sa famille ; Sr Rosemarie Bordes (qui avait déjà fêté son jubilé le 15 août, dans l’Ehpad où elle réside) ; Le Père Emmanuel Lengaigne (Supérieur provincial des Missionnaires d’Afrique) ; et toute la communauté de Sceaux étaient réunis, pour fêter le jubilé d’Agnès (50 ans) et de Rosemarie (60 ans). Tout…

Lire la suite

Pendant quelques jours en vacances chez des Clarisses, j’ai reçu une demande de mon amie, la mère abbesse : « Marie-José, j’aurais besoin de toi. Je viens d’avoir un coup de téléphone du Secours Catholique qui va accompagner une jeune fille africaine qui séjournera chez nous un jour ou deux. » Une jeune africaine arrive. Elle loge dans le même couloir que moi. À un moment donné, je passe devant sa chambre, vois sa porte grande ouverte. Elle est assise sur le lit et fouille dans son sac à dos. À côté d’elle, les draps non dépliés. « Veux-tu que je t’aide ? On va faire le lit ensemble. » Elle remercie chaleureusement : « Je ne connaissais pas cette méthode de faire le lit ». Puis elle raconte son histoire : « Je suis orpheline de père et de mère. Je vivais chez mon grand-père, j’allais à l’école jusqu’à…

Lire la suite

Depuis le mois de juillet, deux cercles « Laudato Si » ont commencé à germer dans notre communauté, un des adultes et un des jeunes. Le commencement est faible et humble. Nous ne voyons pas encore clairement le chemin, mais habitées par notre conviction « … que l’Afrique a une importante contribution à apporter au monde, nous choisissons de participer à en faire une réalité » (extrait de la raison d’être SMNDA), et dans la confiance en Dieu, nous avons lancé l’appel. La réponse a été une belle surprise, les gens sont venus. Les jeunes ont demandé de se rencontrer tous les 15 jours et les adultes, une fois par mois. Les jeunes sont venus le 21 et les adultes, le 27 août. Nous sommes en train de cultiver l’écoute de la création avec les ressources de notre Congrégation et de différentes organisations, et de manière spéciale par la lettre du pape…

Lire la suite

« L’amour engendre la joie – et quelle joie ! pur, solide, profond, inaltérable ; une joie qui se reflète sur son visage produisant une sérénité continuelle ; une joie qui est un avant-goût de celle des blessés. Mère Marie-Salomé La joie donne une nouvelle dimension à Mission. Comment, sans elle, les gens croiraient que nous avons une Bonne Nouvelle à partager avec eux ? Si la joie d’appartenir au Christ pénètre et est partagée, notre vie de personnes consacrées témoignera d’un Dieu dont l’amour est source de vie et de bonheur. La joie dont nous parlons n’est ni une joie insouciante, immature, qui ignorerait les difficultés de la vie. Non, c’est une joie bien enracinée dans les réalités du monde, mais qui en même temps s’enfonce profondément dans la réalité de l’amour de Dieu. C’est ce qui lui donne sa solidité, cet « espoir contre toute espérance », qui…

Lire la suite

Nathalie, du Burkina Faso nous raconte : Le 29 avril 2012 est désormais un jour très significatif pour moi car avec mes compagnes : Floride du Burundi, Hélène de la RD Congo, Kamila Polonaise et Neli Mexicaine, nous avons fait nos vœux temporaires, nous avons dit notre oui au Seigneur Jésus, lui qui a posé son regard d’amour sur chacune de nous. Par ce Oui, JESUS CHRIST est maintenant pour moi l’unique nécessaire et l’amour même. Je prie qu’Il en soit ainsi toute ma vie. Je suis habitée par un sentiment de joie et d’action de grâce pour tout ce que j’ai eu à vivre et pour les merveilles accomplies à travers notre Congrégation.

160/167