Archives de catégorie : "Education"

Du 18 au 25 juillet, dans le cadre des activités d’été pour les jeunes et les étudiants chrétiens, notre sœurs Franceline Hien a eu la joie d’animer avec quatre prêtres une session de formation dénommée : « SKIKNABA » dans le diocèse de Constantine et d’Hippone en Algérie. Cette année plus d’une vingtaine d’étudiants chrétiens ont pris part à cette activité de formation. Il y avait quatre ateliers : un sur la connaissance de la Bible, un sur l’influence des réseaux sociaux dans la vie estudiantine, un sur l’initiation à l’alphabet arabe et un dernier atelier sur la sexualité et vie chrétienne. Nous avons commencé à Skikda du lundi au jeudi matin, puis avons continué à Annaba pour terminer le lundi matin. J’ai aimé le programme de la session et la façon dont les ateliers étaient organisés. Nous avions quatre heures dans la journée pour les ateliers. Au bout d’une journée,…

Lire la suite

Sr. Magda Orczykowska, Cté d’Ukusijoni – Ouganda L’Ouganda, comme tous les autres pays, a été très touché par la pandémie de Covid19. Parmi ceux qui ont le plus souffert, on compte environ 15 millions d’enfants et de jeunes qui n’ont pas été scolarisés pendant près de deux ans en raison du confinement strict dû à la pandémie. Comme autres conséquences on note aussi chez les filles un grand nombre de mariages précoces et des grossesses chez les adolescentes. Le gouvernement a mis en place une politique permettant à tous les jeunes (y compris les femmes enceintes) de retourner à l’école, dès sa réouverture en janvier 2022. L’Eglise ougandaise a vu à quel point les petites filles ont été affectées par le confinement du Covid et les difficultés qu’elles ont rencontrées en matière d’éducation pendant la période post-Covid. Fin avril 2022, j’ai participé à un atelier intitulé « Education et travail t…

Lire la suite

Madeleine Jacqueminet a passé plus d’un demi-siècle de sa vie missionnaire africaine, au Burkina Faso. Enseignante de formation, elle a notamment travaillé dans les domaines du secrétariat et de la comptabilité. Les années ont passé et aujourd’hui elle est à la Maison de Retraite St Charles de Verrières-le-Buisson, où elle a gardé sa bonne humeur, son dynamisme et sa joie de vivre… Pour moi, le « Tout à tous » de notre fondateur Charles Lavigerie, a commencé le jour où j’ai répondu à une demande du Cardinal Zoungrana (de Ouagadougou), qui demandait une personne pour commencer une école commerciale. Il manquait des secrétaires au Burkina. Mais que faire ? Je suis partie de RIEN, il m’a fallu trouver un groupe d’élèves, du matériel, un local, tout organiser ! Mon premier travail a été de préparer un concours d’entrée pour sélectionner les filles les plus aptes à commencer cette formation. Ensuite,…

Lire la suite

PAR SR. MARIETTE MACOZI KAPUTA, KINSHASA, RDC A mon arrivée à Kinshasa il y a trois mois, j’ai reçu un rendez-vous pour travailler à l’ORPER (Œuvre de Reclassement et de Protection des Enfants de la Rue), structure qui accueille des enfants de la rue et hors de la rue pour diverses raisons. Alors que j’accueillais cette nomination avec joie, j’appréhendais la manière dont je pourrais m’occuper de ces enfants que j’imaginais très difficiles. A ma grande surprise, ces enfants m’ont accueilli à bras ouverts et au bout de quelques jours ils se sont sentis à l’aise avec moi comme si nous nous connaissions depuis longtemps. Ils ont tout de suite remarqué mon Lingala « tordu » et depuis, ils n’hésitent pas à me corriger tout en m’encourageant à bien parler. Ces enfants m’ont surpris par leur esprit de solidarité et de partage. Lorsqu’il y a de la nourriture, par exemple, et que l’un…

Lire la suite

Apprenez l’arabe à la tunisienne à la Maison d’Etudes des Soeurs Blanches à Montfleury! Aussi en ligne, avec la méthode de Sœur Madeleine Prim. Le manuel de niveau 1 a été réédité. Les dialogues ont été mis en bande dessinée afin de faciliter l’apprentissage. Le contenu du manuel reste le même. Il y a maintenant 4 manuels d’arabe tunisien avec la méthode Prim :- Niveau 1- Niveau 2- Niveau 3 A-Niveau 3 B. Ces quatre manuels reprennent l’ensemble des cours donnés à la Maison d’Etudes des Soeurs Blanches à Montfleury. Pour toutes informations écrire à m.etudes_cours@yahoo.fr  

Le 3 mars dernier nous avons célébré le 175 anniversaire de naissance de notre Vénère Mère Marie Salomé. J’ai senti intérieurement un appel de partager avec les autres l’exemple de vie de sainteté de notre Mère Salomé. Avec notre nouvelle communauté de Ouagadougou, au Burkina Faso, la communauté St Julien, nous avons décidé d’inviter nos voisins de la communauté chrétienne de base, St Julien, CCB, et la communauté de Père Blancs, Missionnaires d’Afrique la plus proche de la nôtre, de la paroisse de Saint John XXIII. Etant nouvelles dans le quartier nous ne pouvions pas imaginer ce que cela donnera. Nous nous sommes partagés les taches : invitations, liturgie, accueil. Déjà dans les préparations nous étions unanime. Le jour y nos attentes ont été dépassés largement. La communauté de nos frères Peres Blancs était au complet. Les voisins sont venus autour de 60 personnes. Notre joie était immense. Mère Marie Salomé…

Lire la suite

Les cours d’arabe tunisien donnés par les Sœurs Blanches ont une longue histoire ! Après les cours données par les Pères Blancs à l’IBLA, les Sœurs Blanches ont organisé une première ébauche de cours plus intensifs à partir de 1937. Une Maison d’études est fondée en 1957 à Montfleury (un quartier de Tunis) ainsi qu’une bibliothèque pour les élèves du secondaire. Destinée d’abord aux jeunes Sœurs Blanches étudiantes en arabe littéraire et dialectal, avec une formation en islamologie, le centre de langue s’est ouvert progressivement à d’autres personnes étrangères vivant et travaillant en Tunisie. Le premier candidat fut un médecin qui éprouvait la nécessité de parler en arabe avec les malades et leurs familles. La Maison d’Etudes assurait l’enseignement de l’arabe tunisien aux étrangers et une formation à la culture tunisienne. En 2017, la Maison d’Etudes de Montfleury ferme ses portes et les cours d’arabe tunisien sont transférés sur Tunis, dans…

Lire la suite

Sr. Leocadie Kana, communauté SMNDA de Butare (Rwanda) Kinteko est une sous-paroisse de la cathédrale pas loin de notre communauté de Butare. Malgré sa proximité avec la ville, sa population est très périphérique; avec beaucoup de jeunes sans emploi et de jeunes mères célibataires. Elle est connue comme très difficile et très pauvre matériellement, humainement et spirituellement. Sr. Léocadie Kana dans une réunion avec les jeunes et les femmes de Kinteko. La pauvreté matérielle ajoute un lourd fardeau aux difficultés de la vie familiale qui devient parfois l’enfer. Les premières victimes, les enfants, très jeunes, désertent le toit familial pour vivre des aventures en ville, se tournent vers la drogue, deviennent des criminels ou la proie facile des trafiquants d’êtres humains. La population de Kinteko est en quelque sorte livrée à elle-même. Aucun religieux, religieuse ne travaillait dans ce village. Touchée par cette réalité, notre communauté y a réfléchi et…

Lire la suite

En 2019, dans les célébrations du jubilé des 150 ans de nos congrégations, les Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique – Sœurs Blanches et les Missionnaires d’Afrique – Pères Blancs, nous avons organisé une exposition au Centre Culturel des Jeunes à Lublin, en Pologne. A cette occasion, Sr. Anafrida Biro et le Père Mariusz Bartuzi ont mené une animation missionnaire pour les enfants intitulée « Enfants d’Afrique » visant à partager des contes africains en polonais et en swahili, afin que les enfants découvrent d’autres façons de raconter des histoires et apprécient les riches messages que ces contes peuvent transmettre. Nous sommes reconnaissants de l’invitation, de la bonne collaboration et de la générosité de tous les travailleurs du Centre de Lublin. Merci à M. Benon Bujnowski (le Directeur) et Mme Krystyna Sobańska – Stępień (notre amie) pour leur disponibilité et leur soutien. Cette activité a amusé les enfants, les a transportés en Afrique et…

Lire la suite

10/20