Archives de catégorie : "Justice et Paix"

Cette pandémie nous a obligés à changer nos habitudes et nos programmes et nous a fait découvrir de nouvelles façons de vivre notre apostolat.   Ici à Oran, Algérie, nous allions à deux (avec un prêtre) une fois par semaine rencontrer entre 25 et 38 hommes. Les prisonniers sont presque tous subsahariens (en majorité camerounais), la plupart n’ayant depuis leur arrestation, ni visites, ni liens avec l’extérieur. Pendant le temps de la visite, j’essaie d’être à l’écoute des uns et des autres. De retour à la maison je contacte leurs proches, leurs compagnes, amis en Algérie et par Facebook, leurs familles et amis vivant ailleurs. C’est un apostolat extrêmement prenant,  affectivement et spirituellement, car nous sommes en train de cheminer ensemble et nous arrivons à former une famille qui se rencontre autour de la Parole de Dieu une fois par semaine.         Pendant la crise sanitaire, les visites…

Lire la suite

Visite à la prison Une fois par mois, Sr. Anafrida Biro va à la prison pour accompagner les prisonniers et prier avec eux. Les prisonniers qui ont besoin de parler l’attendent avec joie. Avec les sans-abri Une fois par semaine, Sr. Ania aide au Centre des bénévoles, où un repas chaud est donné aux sans-abri, aux anciens détenus et aux personnes en situation difficile. Sur la traite des êtres humains Nous avons invité un policier travaillant au service de la traite des êtres humains à nous parler de la réalité de ce problème dans notre région. C’était bon à faire car il y a peu de rapports sur la question. Sr. Ania Wójcik a participé à un atelier de formation sur «Évangélisation – règles de sécurité dans les rues, gestion des situations de conflit» organisé par le réseau Bakhita à Katowice. Migrants et rencontre des religions et des cultures Au…

Lire la suite

Sr. Valérie a participé à la rencontre Zoom sur l’engagement des sœurs contre le trafic humain. Ce fut une expérience enrichissante. Elle en a fait un résumé lors de la réunion communautaire hebdomadaire. Cela nous a ouvert sur un long moment d’échanges sur les situations locales ici en Algérie. Nous avons évoqué la situation de certaines anciennes pensionnaires du centre Dar Essalem, pour les migrants les plus vulnérables, dont notre Sr Hortensia Sizalande est en charge, puis la « réapparition » des migrant(e)s originaires du Niger. Depuis quelques mois, nous assistons à des scènes de mendicité dans les rues. Il s’agit de femmes, d’adolescent(e)s, d’hommes âgés et surtout de jeunes enfants qui tendent la main aux passants et aux conducteurs. C’est vraiment pitoyable ! D’où sortent ces personnes en sachant que les frontières sont fermées ? Étaient-elles là avant le confinement ? Qui les héberge ? Beaucoup de questions nous habitent. En même temps, nous nous sentons…

Lire la suite

Sr. Leocadie Kana, communauté SMNDA de Butare (Rwanda) Kinteko est une sous-paroisse de la cathédrale pas loin de notre communauté de Butare. Malgré sa proximité avec la ville, sa population est très périphérique; avec beaucoup de jeunes sans emploi et de jeunes mères célibataires. Elle est connue comme très difficile et très pauvre matériellement, humainement et spirituellement. Sr. Léocadie Kana dans une réunion avec les jeunes et les femmes de Kinteko. La pauvreté matérielle ajoute un lourd fardeau aux difficultés de la vie familiale qui devient parfois l’enfer. Les premières victimes, les enfants, très jeunes, désertent le toit familial pour vivre des aventures en ville, se tournent vers la drogue, deviennent des criminels ou la proie facile des trafiquants d’êtres humains. La population de Kinteko est en quelque sorte livrée à elle-même. Aucun religieux, religieuse ne travaillait dans ce village. Touchée par cette réalité, notre communauté y a réfléchi et…

Lire la suite

Publié le 3 novembre 2020 par Begoña Iñarra Sr. Vickness Nangogo Muleya,Communauté SMNDA d’Ouagadougou (Burkina Faso) Sr Vickness Nangogo Muleya, est la directrice du Centre Delwende à Sakoula (Ouagadougou), pour l’accueil surtout des femmes mais aussi de quelques hommes, accusés de sorcelerie et renvoyés de leurs village. Sr. Vickness a demandé à rester au centre pendant la pandémie, pour accompagner les femmes rejetées accusées de sorcellerie et à assurer leur protection contre le Covid 19. Elle partage son expérience : « Elles ont été surprises de me voir là toute la journée et toute la nuit, mais leurs visages brillaient. Dans mon cœur, c’était comme un rêve. J’étais en admiration devant ce que j’avais fait. La première nuit, j’ai prié dans le hangar parce que ma chambre n’était pas prête. Le lendemain,tôt le matin, les fonctionnaires de la cour sont venus me saluer et demander de mes nouvelles en signe de bienvenue. Elles…

Lire la suite

MSOLA Bunamwaya community (Kampala – Uganda) Throughout the year Sr Theopista and the prepostulants have participated regularly in prayingthe Rosary, the Way of the Cross and in other celebrations and activities in two special placin our area : at Namugongo Bunamwaya and Lost City (two disadvantaged areas). These are the places where people, especially youth, addicted to drugs and alcohol, live with their families. In collaboration with Mr. Richard Yiga, the leader of laity of the subparish, we aimed athelping them in behavior change. Occasionally one or the other members of the community joined the Group. Only our presence and listening attitude made those people feel accepted, respected and loved. They were proud of having sisters interested in them and participating in celebrations organized by them. At one moment, Theopista participated in the organization of a treatment camp for those whowished to finish with their addictions. It was sponsored by a benefactor and available…

Lire la suite

Monsieur Moustapha Dia, sénégalais, enseignait à l’école Diam Ly où travaille Sr Victorine Bulangalire et il était le plus ancien animateur de la Maison du Quartier, mon proche collaborateur. Il est parti pour les îles Canaries, en bateau. Et nous avons appris qu’il est mort. Selon un de ses amis qui voyageait avec lui, Moustapha est décédé le 3ème jour du voyage. Le bateau a perdu son chemin, a été à la dérive pendant 12 jours puis a été retrouvé et secouru par la Croix Rouge des Iles Canaries (Espagne) qui a pris en charge les survivants. Mais plusieurs migrants étaient déjà décédés par manque d’eau et de nourriture ou à cause de la chaleur. Le corps de Moustapha comme celui des autres naufragés a été rendu à la mer. Nous avons appris la nouvelle de sa mort le 17 septembre. Les enfants de la Maison du Quartier ont écrit…

Lire la suite

Déclaration de la Coalition pour la Libération et le Renouveau de l’Afrique 25 mai, 2020 Salut et paix à vous ! Veuillez trouver ci-dessous la déclaration de la Coalition pour la libération et le Renouveau de l’Afrique (COLIRA), exhortant la diaspora et les Africains du continent, à l’occasion de la Journée de la libération de l’Afrique du 25 mai, à se réveiller et à réclamer leurs droits et leur dignité, et à protéger leur patrimoine contre les acteurs du crime organisé. Elle nous invite tous à œuvrer pour mettre fin aux pratiques qui lèsent l’Afrique, et contraignent les africains à toutes les formes de servitude sur le continent et à l’étranger depuis cinq cents ans, alors que leur patrimoine est pillé par des étrangers. COLIRA est une initiative collective de nombreux groupes sur le continent et de la diaspora. Nous invitons les groupes religieux, les organisations de la société civile, les individus et les groupes de…

Lire la suite

L’unité dans les différences. Ce mois on lit sur des rencontres eucuméniques et interreligieuses. On touche aussi d’autres aspects de notre charisme : lutte contre la traite des personnes et soin de l’environnement.

Lire la suite

logo jpic ed

Découvrez notre travail avec les migrants, notre engagement à lutter contre la traite des personnes et à protéger notre maison commune où que nous soyons !

Lire la suite

10/24